2.3K

Affaire Karachi : la "piste saoudienne"

Partager
  • 770
    partages
Par : Bernard

C'est ce qu'on appelle désormais la "piste saoudienne".
Le juge Van Ruymbeke possèderait une preuve intangible.
Il s'agirait d'un document comptable, plus précisément d'un échéancier de paiement, permettant de faire le lien entre un contrat d'armement signé avec l'Arabie Saoudite en 1994, et le financement de la campagne d'Edouard Balladur en 1995.
La France devait livrer des frégates aux saoudiens dans un délai de 2 ans, contrat s'élevant à 18 milliard de francs.